Sandro Naglia, né en 1965, a obtenu son diplôme de fin d’études en Chant Lyrique au Conservatoire de Pescara (Italie) et il a passé la licence en Lettres près l’Université de Rome “La Sapienza”.
Il a fait ses débuts comme ténor en 1987 dans El retablo de Maese Pedro de Falla dirigé par Giuseppe Grazioli au Teatro Carcano à Milan, et il s’est distingué deux ans plus tard dans les Vêpres de la Vierge de Monteverdi sous la direction de Sir J. E. Gardiner à Londres, Venise et au Festival de Bath (enregistrement DG-Archiv), commençant de cette façon une carrière internationale.
En 2000 il a commencé à étudier la direction d’orchestre, ensuite il s’est perfectionné avec Nicola Samale, Dominique Rouits, Lior Shambadal et surtout, en Bulgarie, avec Deyan Pavlov. Il a fait ses débuts comme chef d’orchestre en 2001; dès 2007 (L’Orfeo de Monteverdi dans le cadre du Spring Early Music Festival de Melbourne, Australie) la direction d’orchestre est devenue son activité principale.
En 2009 il a fait son début avec l’Orchestre “I Pomeriggi Musicali” de Milan (musiques de Bartók, Stravinskij, Donatoni), et la même année il a commencé une collaboration comme chef invité permanent avec l’Orchestra da Camera “B. Marcello” de Teramo (Italie). En 2010 il a participé au International Conductors’ Festival à Kiev (Ukraine), où il a dirigé l’Orchestre de Chambre “B. Lyatoshins’kij” dans quatre concerts avec musiques de Mozart, Rossini, Prokof’ev, Sibelius. Il est revenu au ICF en 2011 (Beethoven, Wagner, Šostakovič, Britten) et 2013 (Beethoven, Elgar, Barber, Piazzolla).
En outre, il a dirigé l’Orchestre Philharmonique d’État de Plovdiv (Bulgarie), l’Orchestre Philharmonique de Debrecen “Z. Kodály” (Hongrie), l’Orchestre de Chambre de Saint Petersbourg (Russie), l’Orquesta del Reino de Aragòn (Espagne), l’Orchestre Symphonique “T. Schipa” de Lecce (Italie), I Solisti Aquilani, l’Ensemble de la Mitteleuropäischer Barockorchester (dans le Dido and Æneas de Purcell), etc.
Comme ténor, il a chanté en Europe, aux Amériques, en Asie et en Océanie, dans le cadre de nombreux Festivals (Ambronay, Beaune, Edinburgh, Flandres, San Sebastiàn, Schwetzingen, Utrecht), saisons de concert (Acc. Naz. di S. Cecilia en Rome, Concertgebouw Amsterdam, Société Philharmonique de Bruxelles, Wiener Musikverein, Wiener Konzerthaus, Konzerthaus Berlin, Maison de Radio France, Philharmonie de Saint Petersbourg, New York Lincoln Centre) et d’opéra (Monte-Carlo, Rome, Bologne, Venise, Palermo) sous la direction, entre autres, de Sir J. E. Gardiner, S. Preston, G. Gelmetti, G. Ferro, S. Bedford, C. Desderi, F. Biondi, R. Alessandrini.
Au cours des années, il a embrassé un répértoire s’étendant de la musique des XVIème et XVIIème siècles (qu’il a souvent interpretée avec des ensembles spécialisés, comme Concerto Italiano et La Venexiana), aux opéras, oratorios et ouvrages symphoniques Classiques et Romantiques; du Lied allemand à la musique contemporaine, avec plusieurs créations mondiales realisées.
Après plusieurs années dediées principalement à la direction d’orchestre, en 2014 il est revenu à l’activité comme chanteur avec le group de musique contemporaine VoxNova Italia, creé par Nicholas Isherwood.
Il a enregistré plus de quarante CDs, parmi lesquels autres deux éditions des Vêpres de Monteverdi (dir. de N. Rogers – Classic Art ; dir. de D. Fasolis – Arts), l’opéra Poro de Händel (dir. de F. Biondi - Naïve-Opus 111), le Canzoniere de Wolf-Ferrari (avec A. Ballista, piano - Discantica) et le récital Song Sketches - De Dowland à Dylan (avec F. Pavan, lute - Esperia).
Depuis 1996 il donne des stages et des séminaires, et il a été invité comme professeur en Italie et à l’étranger: University of Southern California Los Angeles, University of Oregon, University of Melbourne, Conservatoire d’État et Opéra de Tashkent (Uzbekistan) etc.
Parallèlement à son activité musicale, il se dédie à la Littérature: il a traduit en italien des oeuvres de H. James, F. Pessoa et M. Duras et a écrit plusieurs essais, parmi lesquels les livres Mann, Mahler, Visconti: “Morte a Venezia” (Pescara, Tracce, 1995; nouvelle édition: Roma, IkonaLiber, 2012), Festina Lente. Taccuini 1993-2007 (Chieti, Tabula Fati, 2011), Il processo compositivo in Gesualdo da Venosa: un’interpretazione tonale (e-book: IkonaLiber, 2012), I paraggi e il mondo (Tabula Fati, 2014), Repertorio (IkonaLiber, 2014).